Modules thématiques du programme

GESTION DU SAVOIR ET APPUI À LA DÉCISION (KDS)


Les initiatives de gestion du savoir et d’appui à la décision (KDS) sont essentielles pour catalyser l’innovation agricole et les interventions en rapport avec le climat. La dernière décennie a vu un accroissement significatif des interventions en rapport avec la gestion du savoir et l’appui à la décision dans les programmes de développement en Afrique. Toutefois, le rapport du Forum économique mondial soutient qu’à tous les niveaux, les processus de prise de décisions en connaissance de cause sont fragiles en raison de la difficulté d’accès aux données, aux informations ou aux connaissances pertinentes et fiables et leur faible disponibilité. Le FARA et ses partenaires (l’AFAAS, l’ASARECA, le CORAF, le CCARDESA, la NAASRO et les SNRA) ont su s’imposer comme des institutions de savoir et de plaidoyer crédibles qui définissent les grandes orientations. Au fil des ans, ils ont généré des connaissances pertinentes en science, en technologie et en innovation aux fins de l’engagement en faveur des politiques et du plaidoyer dont on peut tirer parti pour transformer l’agriculture en Afrique.  Ce module thématique cherche à positionner l’AR4D africaine sur les plateformes mondiales en aidant les partenaires et les dirigeants du continent à s’exprimer d’une seule voix et à définir le calendrier des discussions à tous les niveaux. Ce module thématique permettra également de renforcer les capacités en matière d’échange de connaissances et de diffusion des technologies.

Les trois axes stratégiques qui stimulent le groupe thématique sont : la gestion du savoir, les politiques et le plaidoyer. Ils s’articuleront autour des actions thématiques suivantes :

  • Faciliter la gestion des connaissances et des informations
  • Préconiser des approches et des politiques favorables à l’adoption des TIC
  • Appuyer les réflexions stratégiques et le développement aux niveaux continental, régional et national

Plaider en faveur de la RAD africaine auprès des instances mondiales.

Aimez-nous sur Facebook

Facebook Pagelike Widget

Follow us on Twitter

RENFORCEMENT DES CAPACITES ET ENTREPRENARIAT AGRICOLE (CDA)


Le module thématique Renforcement des capacités et entreprenariat agricole du FARA (CDA) a pour but de renforcer les capacités en vue de consolider les réalisations précédentes dans le domaine de l’AR4D africaine et de préparer les institutions spécialisées dans l’AR4D à relever les nouveaux défis. Cette approche est axée sur la nécessité de trouver sur le terrain des solutions scientifiques tournées vers l’innovation en vue de remédier aux faiblesses existantes des institutions, des marchés et des politiques. Cela suppose un contre-interrogatoire et une analyse en temps réel des capacités individuelles, institutionnelles et systémiques en vue de déterminer les capacités nécessaires pour faciliter des interventions ciblées et garantir un retour sur investissement durable grâce à des processus et des partenariats multipartites. Ce module thématique intègre également la prospective, les femmes et les jeunes comme thèmes transversaux.

Dans l’ensemble, le module permet d’obtenir une masse critique de chercheurs et d’entrepreneurs agricoles en vue de mettre durablement en œuvre les programmes nationaux transformateurs dans le cadre du processus du PDDAA et du S3A. Il permet également de produire un impact grâce une productivité accrue, la création d’emplois, l’élimination de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie.

Les quatre grands domaines pour la réalisation des objectifs susmentionnés sont les suivants :  i) identifier, définir et mettre à jour les lacunes de l’Afrique en matière de capacités AR4D ii) élaborer un recueil d’outils et d’instruments fondés sur les besoins en matière de renforcement des capacités identifiés iii) répondre aux besoins en matière de capacités dans le domaine de la science, de la vulgarisation, de l’entreprenariat agricole et de la prospective et  iv) intégrer les questions relatives au genre et aux jeunes.

Les interventions qui bénéficient de l’appui du modèle thématique CDA font intervenir deux processus : (a) identification, validation et mise à jour systématiques des lacunes en matière de capacités pour une transformation agricole durable, le développement du secteur agroalimentaire et de meilleurs futurs ruraux, et (b) facilitation des réponses aux besoins prioritaires en matière de capacités. Pour faire avancer la transformation de l’agriculture et assurer de meilleurs futurs ruraux, les parties prenantes du Forum bénéficieront d’un appui dans des domaines d’intervention clés dont : (i) améliorer la formulation des demandes parmi les groupes de parties prenantes (ii) élaborer et mettre en œuvre des plans d’action ciblés relatifs aux capacités pour le capital humain systémique, institutionnel et individuel et (iii) renforcer les capacités des infrastructures permettant la diffusion des technologies en vue d’appuyer les femmes, les jeunes entrepreneurs agricoles, les associations d’agriculteurs, les institutions financières, le secteur privé, les services de vulgarisation et de conseil et atteindre au moins trois millions de petits agriculteurs.

Aimez-nous sur Facebook

Facebook Pagelike Widget

Follow us on Twitter

PARTENARIATS ET SYSTÈMES DE L’INNOVATION À L’IMPACT (2IPS)


Les Partenariats et systèmes de l’innovation à l’impact (2IPS) du FARA ont pour objectif de tirer parti des atouts de l’approche des Systèmes d’innovation agricole (SIA) pour favoriser le développement de l’agriculture en Afrique. Les SIA intègrent les principaux facteurs de changement des secteurs agricoles et les alignent pour qu’ils fonctionnent de manière cohérente en vue d’enclencher un développement à large assise. Cinq sous-systèmes essentiels alimentent les SIA. Il s’agit de sa configuration multilatérale, des partenariats, de la création et de l’utilisation des technologies, du développement des entreprises et du recours aux réseaux sociaux.  Le FARA a élaboré la Recherche agricole intégrée pour le développement (IAR4D) comme un ensemble de principes qui ont permis de tirer parti des technologies agricoles. La plateforme d’innovation a été plus tard conçue comme un instrument de mise en œuvre des principes de l’IAR4D. L’efficacité de ces outils a été prouvée. Ils sont à l’heure actuelle utilisés sur tout le continent. Dans le cadre de la nouvelle stratégie, le FARA entend utiliser son modèle d’innovation à l’impact pour promouvoir le développement du secteur agricole grâce à des partenariats à large assise qui permettront une mise à l’échelle des technologies. Cinq principaux domaines thématiques sont proposés dans la stratégie actuelle : (1). Adapter les technologies pour avoir un large impact et obtenir des résultats en matière de développement ; (2). Renforcer le cadre d’exécution des partenariats multipartites, (3). Réagir aux questions émergentes et aux mégatendances qui influencent l’agriculture en Afrique, (4). Alliances stratégiques pour le développement agricole en Afrique et (5). Bioéconomie et changements climatiques (domaines transversaux).

Aimez-nous sur Facebook

Facebook Pagelike Widget

Follow us on Twitter

GESTION DE LA RECHERCHE ET LEADERSHIP (RML)


Il est impératif de renforcer les institutions partenaires africaines en matière de gouvernance, de responsabilités fiduciaires, d’assurance qualité, de suivi et évaluation et d’apprentissage pour favoriser l’innovation et avoir un impact. Ces aspects transcendent les capacités organisationnelles/institutionnelles et les éléments des partenariats opérationnels dans la recherche agricole pour le développement (RAD) et sapent depuis longtemps la crédibilité et les efforts déployés par l’Afrique pour transformer l’agriculture par le biais de l’AR4D. Grâce à une collaboration de plus de dix ans avec ses partenaires et au travers de la coordination des projets d’envergure continentale, le FARA a acquis des compétences de base et tiré de nombreuses leçons de la recherche pour le développement ainsi que de la gouvernance, de la gestion et des partenariats multipartites.

Au cours de la prochaine décennie, le module thématique RML tirera parti des compétences non techniques et fera appel, au besoin, à des experts externes pour atteindre ses objectifs visant à accroître l’efficacité et à renforcer l’obligation redditionnelle des entités de coordination de la recherche en vue de stimuler l’innovation et l’impact. Le module s’intéressera également à l’élaboration de projets comme moyen de mobiliser des ressources. Il offrira aussi le cadre d’incubation de nouveaux concepts et idées pour imprimer un nouvel élan à la recherche et au développement agricoles. Bref, ce module thématique est un catalyseur qui permet un apprentissage mutuel parmi les modules thématiques et les partenaires du FARA. Ce module permettra également d’ancrer l’intégration de l’Agenda scientifique et des programmes LEAP4FNSSA et SISTA.

Le module produira des résultats dans les domaines thématiques suivants :

  • Renforcer l’appui technique et administratif (gouvernance, gestion des subventions, systèmes fiduciaires, etc.) apporté aux partenaires
  • Faciliter la formulation et l’analyse de nouveaux paradigmes axés sur l’AR4D
  • Coordonner l’élaboration et la mise en œuvre d’un cadre continental et des directives relatives à l’AR4D, par exemple le S3A
  • Renforcer l’assurance qualité, le suivi et évaluation et l’apprentissage
  • Coordonner les programmes LEAP4FNNSA et SISTA au sein du FARA

Aimez-nous sur Facebook

Facebook Pagelike Widget

Follow us on Twitter