Foire des technologies de l’Afrique de l’Ouest Intégration des technologies en vue du développement agricole, Discours du Dr Yemi Akinbamijo, Directeur exécutif du FARA

Discours liminaire du Dr Yemi Akinbamijo, Directeur exécutif du FARA prononcé lors de la Foire des technologies de l’Afrique de l’Ouest

Portant sur le thème : Intégration des technologies en vue du développement agricole

 

Tenue du 25 au 29 octobre à l’hôtel King Fahd à Dakar

Notre Directeur exécutif, Dr Yemi Akinbamijo prononçant son discours lors de la Foire des technologies de l’Afrique de l’Ouest.

Je vous remercie d’avoir invité le FARA à cet événement historique qui peut-être pour la première fois réunit diverses parties prenantes pour échanger des idées, des connaissances et peut-être forger de nouveaux partenariats en vue d’intégrer les technologies pour le développement agricole.

Le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) et ses organisations affiliées (ASARECA, CORAF, CCARDESA et NASRO), sont le fer de lance de la création d’écosystèmes d’innovation pour relever les défis auxquels font face les utilisateurs finaux des technologies au sein des Systèmes d’innovation agricole (SIA).

Le FARA, en sa qualité d’institution chargée du compact catalyseur CDTO du TAAT, a au cours des dernières années mis l’accent sur (i) le renforcement des capacités des facilitateurs locaux à gérer les plateformes d’innovation, (ii) le soutien à l’élaboration du matériel de vulgarisation en vue de la mise à l’échelle des technologies,  (iii) le développement de l’entrepreneuriat agricole et (iv) le renforcement des capacités des jeunes et des femmes à recueillir des informations et à échanger des expériences sur la mise en œuvre du TAAT.

Grâce à cette approche à quatre volets, le CDTO jette les bases d’une solide collaboration avec les compacts « produits » ce qui permet de concevoir, mettre au point et organiser le matériel de vulgarisation en vue d’appuyer la mise à l’échelle des technologies au niveau local.

Dans la foulée de la pandémie de Covid-19, les TIC ont permis d’atteindre un plus grand nombre de personnes. Le compact a également tiré parti d’autre programmes, dont le CAADP-XP4, pour apporter de nouvelles compétences et connaissances à la communauté du TAAT en utilisant des outils tels que la prospective, la gestion des informations et l’application de la conception pédagogique dans le cadre de l’élaboration de matériel dédié aux technologies à mettre à l’échelle.

Jusqu’ici, le CDTO a atteint plus de trois millions de bénéficiaires en assemblant 69 technologies, grâce à la publication de 43 vidéos, de neuf communiqués de presse, de 21 articles sur des pages Web portant sur le renforcement des capacités, le genre, la jeunesse, l’agrobusiness, la gestion des connaissances et la communication, la diffusion de 12 émissions radiodiffusées et de six émissions télévisées et la distribution de 701 prospectus et cahiers.

 

Les publications du CDTO ont été téléchargées 83 603 fois avec 427 354 consultations (www.Library.faraafrica.org)

Enfin, et surtout, 463 plateformes d’innovation associées au TAAT et 747 facilitateurs ont été enregistrés sur le portail du FARA.

Bien que ces chiffres semblent élevés, nous reconnaissons qu’il reste encore beaucoup à faire pour s’assurer que les technologies appropriées atteignent les utilisateurs finaux et assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique.

À cet égard, le FARA et les OSR sont résolus à faire fond sur les acquis du TAAT I et à continuer à mettre en œuvre de nouvelles activités permettant d’assurer la transformation agricole tant désirée entrant ou non dans le cadre du TAAT II.

Je vous remercie.

 

Share

Leave A Comment

X