JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES ET DES FILLES DE SCIENCE 2019 : LE FARA REND HOMMAGE AU DR IRENE ANNOR-FREMPONG : UNE SCIENTIFIQUE AFRICAINE DE RENOM !

Accra (Ghana), le 11 février 2019

Le 22 décembre 2015, les Nations Unies ont adopté la résolution par laquelle elles décident de proclamer le 11 février de chaque année Journée internationale des femmes et des filles de science compte tenu des inégalités en matière d’accès et de participation des femmes et des filles à la science.

Bien que la décennie actuelle ait vu des progrès considérables dans l’intégration des questions de genre, grâce à la participation des femmes et des filles à la science, il reste encore beaucoup à faire. Ainsi, seulement environ 30% des femmes choisissent des filières liées aux sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM) dans les établissements d’enseignement supérieur.

En Afrique subsaharienne, où les femmes représentent environ 50% de la main d’œuvre employée dans le secteur agricole, seul  un chercheur sur quatre est de sexe féminin, et la présence des femmes aux postes de direction demeure très faible.

Pour maintenir l’élan du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA) comme le prévoit l’Agenda 2063 de l’Union africaine et les Objectifs de développement durable (ODD), le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) reconnaît l’importance de l’intégration de la dimension de genre en renforçant sa collaboration avec les femmes et les filles dans la communauté de l’AR4D. Au-delà de la nécessité de s’attaquer aux stéréotypes et aux préjugés qui détournent les femmes et les filles des disciplines liées à l’AR4D, ce qui empêche le continent de réaliser le potentiel de son capital humain, le FARA reconnaît que les femmes dans le secteur scientifique sont les principales parties prenantes de la marche vers la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique.

Grâce à son réseau de partenaires et de programmes, le FARA intègre des composantes qui permettent de garantir une participation pleine et égale des femmes et des filles dans le secteur scientifique.

Le FARA est fier de pouvoir compter sur l’appui du  Dr Irene Annor-Frempong, son Directeur de la recherche et de l’innovation dont le leadership et le talent pour l’AR4D en Afrique constituent un exemple brillant pour toutes les femmes et les filles africaines. Un zootechnicien de formation, Dr Annor-Frempong est un praticien de l’AR4D et un responsable pédagogique talentueux, qui a au cours des années inspiré un leadership positif et insufflé une belle énergie aux activités du FARA sur le continent africain. Dr Annor-Frempong se trouve sur le répertoire des personnes modèles de la plateforme en ligne dénommée Consortium pour la modernisation du système de production alimentaire africain (MAFS).

 

Dr Irene Annor-Frempong, Directrice de la recherche et de l’innovation, FARA

Dr Annor-Frimpong a, au cours de la dernière décennie, occupé différents postes au sein du FARA. Plus récemment, elle a dirigé l’élaboration et la mise en œuvre de l’Agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique (S3A),  d’e-Capacities – un marché d’information en ligne sur l’offre et la demande de capacités dans la formation de capital humain stratégique dans l’AR4D africaine et l’élaboration d’un nouveau cadre de partenariat Afrique-Europe et du projet Appuyer la mise en œuvre d’une transformation agricole axée sur la science et intelligente face au climat (SISTA).

Au moment où le monde célèbre la journée internationale des femmes et des filles de science 2019 sous le thème  « Investir dans les femmes et les filles de science en vue d’une croissance verte inclusive » ,  le FARA rend hommage à cette scientifique africaine de renom qui a beaucoup contribué à l’amélioration de la qualité des instituts de recherche et de formation agricoles en Afrique.

Share

Leave A Comment