LE FARA ACCUEILLE LA JEUNESSE AFRICAINE DANS L’AGRICULTURE

Le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) a, en collaboration avec les Jeunes professionnels pour le développement agricole (YPARD) accueilli au Secrétariat du FARA à Accra plus de soixante jeunes (hommes et femmes), acteurs des diverses chaînes de valeur agricoles. Les participants sont venus de vingt-six pays.

 

L’atelier de trois jours était organisé dans le cadre des efforts du FARA visant à mettre à l’échelle, de manière efficace, les technologies novatrices éprouvées dans les dix pays de niveau un du programme Technologies pour la transformation de l’agriculture en Afrique (TAAT) et par la suite sur le continent. Ces efforts entrent dans le cadre du compact Renforcement des capacité et vulgarisation des technologies (CDTO) qui constitue l’engagement du FARA à l’égard du TAAT.

Le TAAT est une initiative de la Banque africaine de développement (BAD) visant à améliorer le secteur agricole en Afrique dans le cadre du programme Nourrir l’Afrique.

L’atelier à l’intention des jeunes avait pour principal objectif d’élaborer un ensemble de lignes directrices relatives à la mobilisation des jeunes et au renforcement de leurs capacités. Ces lignes directrices sont axées sur l’entreprenariat agricole et la mise à l’échelle des technologies en vue d’une productivité accrue.

Dr Irene Annor-Frempong, Directrice de la recherche et l’innovation, qui a ouvert l’atelier au nom du Directeur exécutif du FARA, a invité les participants à profiter des possibilités qu’offrait l’atelier pour avoir un impact sur leurs communautés à leur retour dans leurs pays respectifs. Elle les a encouragés à conserver leur dynamique pour atteindre les objectifs fixés.

Au cours de l’atelier, les participants ont examiné les diverses initiatives de mobilisation des jeunes dans les divers pays, recherché des idées pour l’élaboration d’une stratégie continentale de mobilisation des jeunes, proposé des exemples de capitalisation d’expériences et ont été exposés aux chaînes de valeur du TAAT, aux plateformes d’innovation et à la gestion des connaissances.

Les travaux de l’atelier ont permis d’élaborer un plan d’action pratique et réaliste sur le renforcement des initiatives destinées aux jeunes en vue du déploiement des technologies. Il s’agissait notamment de renforcer les activités des jeunes par exemple au sein du réseau de YPARD Afrique.

Par ailleurs, la documentation des expériences capitalisées des jeunes engagés dans l’entreprenariat agricole a permis d’identifier les possibilités d’emploi pour les jeunes. Les possibilités de développement des entreprises dirigées par les jeunes et les femmes au sein des chaînes de valeur du TAAT à travers les plateformes d’innovation ont également été identifiées.

Les discussions ont permis de valider le projet de cadre portant sur ce qui sera plus efficace en matière de renforcement des capacités pour le développement de l’entrepreneuriat agricole au sein des chaînes de valeur du TAAT ainsi que les principaux domaines à traiter lors de l’élaboration d’une stratégie d’entreprenariat agricole chez les jeunes en Afrique.

 

Share

Leave A Comment