LE GOUVERNEMENT GHANÉEN S’ENGAGE À METTRE EN ŒUVRE L’AGENDA SCIENTIFIQUE POUR L’AGRICULTURE EN AFRIQUE (S3A)

Accra, le 14 novembre 2018, Communiqué de presse conjoint

Le ministère de l’Environnement, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation (MESTI), le ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture (MoFA) et le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) lors de la signature de la lettre d’engagement du Ghana à l’égard de l’Agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique (S3A) dans la salle de conférence du MESTI

Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine ont en 2003, adopté le Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA) à Maputo. Le PDDAA a pour objectif de contribuer à un développement axé sur l’agriculture qui permet d’éradiquer la famine, de réduire la pauvreté et de réaliser la sécurité alimentaire en Afrique. Les dirigeants de l’UA avaient, en juin 2014, à Malabo, en Guinée Équatoriale, réaffirmé leur engagement au PDDAA en adoptant la Déclaration de Malabo sur la croissance et la transformation accélérées de l’agriculture. Ils avaient pour la première fois convenu de sept engagements concrets à suivre au travers d’objectifs clairement définis en vue d’une croissance économique de l’Afrique axée sur l’agriculture.

 

De gauche à droite : DR OWUSU AFRIYIE AKOTO (ministre de l’Alimentation et de l’Agriculture), PR KWABENA FRIMPONG BOATENG (ministre de l’Environnement, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation) et DR EPHRAIM MUKISIRA (Président du Conseil d’administration du FARA)

Au cours du même sommet, l’Agenda scientifique pour l’agriculture avait été ratifié dans le cadre de la Stratégie de croissance accélérée de l’agriculture en vue de renforcer l’application de la science comme moyen le plus rapide d’atteindre nombre des sept engagements pris à Malabo notamment les engagements numéros 3 et 4 de Malabo portant sur l’élimination de la faim et la réduction de moitié de la pauvreté d’ici 2025. En tant qu’organe technique de la Commission de l’Union africaine, le  Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) a été chargé de diriger la mise en œuvre de l’Agenda scientifique comme mesure de suivi directe destinée à encourager la mise en œuvre du PDDAA après dix ans de renforcement des processus de planification et de responsabilisation mutuelle pour le développement agricole.  Le S3A vise à garantir que les pays sont placés sur une solide trajectoire de croissance économique axée sur la science et liée au climat qui tire parti de toutes les dispositions institutionnelles et législatives appropriées que les pays africains peuvent rassembler sur le continent mais également met à profit d’autres partenariats Nord-Sud et Sud-Sud.

 

L’Agenda scientifique cherche à traduire un certain nombre des engagements et des objectifs de Malabo en actions réalisables au niveau national.

L’Agenda scientifique est un cadre visant à renforcer l’application de la science en vue de la transformation de l’agriculture en Afrique pour une croissance durable inclusive, une prospérité partagée et une réduction de la pauvreté pour parvenir à « l’Afrique que nous Voulons » tel qu’envisagé dans l’Agenda 2063. Le S3A cherche à maintenir l’élan du PDDAA et à atteindre les objectifs bien précis fixés par les chefs d’État et de gouvernement à Malabo et visant notamment à éliminer la faim, la pauvreté et l’insécurité alimentaire d’ici 2025.

La vision du S3A est la suivante : « à l’horizon 2030, l’Afrique assure sa sécurité alimentaire et nutritionnelle, devient un acteur scientifique mondial et le grenier du monde » avec l’objectif de doubler les investissements publics et privés dans la recherche agricole pour le développement (AR4D) d’ici 2020.

Des ministres, des directeurs des ministères, le Président du Conseil d’administration du FARA, le Directeur exécutif du FARA et d’autres directeurs du FARA

La réalisation de la vision de l’Agenda scientifique dépend de l’intégration de ce programme-cadre dans les stratégies, plans d’investissement et plans d’action nationaux étant donné le caractère unique des contextes, défis, opportunités et priorités des pays. Pour s’assurer que les pays s’approprient et dirigent le S3A, une série d’ateliers sont organisés au niveau sous-régional et national par le FARA et ses organisations sous-régionales constituantes en vue de lancer un processus de renforcement de l’engagement de tous les pays africains dans la mise en œuvre du S3A. La mise en œuvre commence par l’engagement du pays à l’égard de l’Agenda. Elle a été enclenchée dans six pays (Rwanda, Malawi, Sénégal, Bénin, Égypte et Ghana) et devrait s’étendre à d’autres.

Le tableau de bord 2018 de la transformation de l’agriculture en Afrique publié par l’Union africaine indique que le Ghana est en voie de réaliser quatre des sept engagements pris à Malabo notamment l’engagement renouvelé à l’égard du PDDAA, la réduction de moitié de la pauvreté, l’intensification du commerce intra-africain et le renforcement de la responsabilisation mutuelle.

Toutefois, le Ghana n’est pas en bonne voie pour réaliser l’engagement de renforcer le financement dans l’agriculture, d’éradiquer la faim d’ici 2025 et de renforcer la résilience face à la variabilité du climat. Ce sont là des objectifs ayant trait aux actions relevant de l’Agenda scientifique.

Des représentants du FARA et du gouvernement ghanéen et les médias lors de la cérémonie de signature

Une équipe du S3A du Ghana a été mise sur pied sous la houlette du MESTI, du MoFA et d’un certain nombre de parties prenantes au Ghana dont le ministère des Finances, le CSIR, l’UCC, l’UG, le KNUST, le secteur privé et les organisations paysannes. Une feuille de route a été dressée pour la mise en œuvre du S3A au Ghana. La cérémonie de signature fait partie de la feuille de route. La lettre d’engagement sera suivie de l’établissement du profil du pays et de l’élaboration d’une proposition d’investissement qui définit les besoins prioritaires.

 

Signé par

Le Président du Conseil    le Directeur exécutif         M. le ministre             M. le ministre

FARA                                     FARA                         MESTI                        MoFA

Share

Leave A Comment