LE CCARDESA SE DOTE D’UN NOUVEAU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Un nouveau Conseil d’administration a été constitué pour le Centre de coordination de la recherche et du développement agricoles de l’Afrique australe (CCARDESA) dans le cadre du processus de restructuration de sa gouvernance.

Le CCARDESA a été créé par les États membres du SADC pour coordonner la mise en œuvre de la recherche-développement (R&D) agricole dans l’espace SADC. En tant qu’organisation placée sous l’égide du FARA, il s’est fixé pour objectif de réduire la sécurité alimentaire et la pauvreté dans la région tel qu’énoncé dans le Plan stratégique indicatif de développement régional (RISDP), la Déclaration de Dar es Salaam sur la sécurité alimentaire et le Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (CAADP) élaboré par le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique de l’Union africaine (UA-NEPAD). Il fonctionne dans le cadre du Pilier IV du PDDAA qui a pour objectif d’améliorer les moyens d’existence des agriculteurs et éleveurs africains.

Le CCARDESA, en tant que sous-organisation régionale constitutive du Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), a pu compter sur l’appui continu de ce dernier dans le domaine de la gouvernance institutionnelle. Le FARA a récemment contribué à la restructuration du Conseil d’administration du CCARDESA qui se trouve actuellement dans une phase de transition.

L’ancien Conseil cède la place au nouveau Conseil

Le Conseil d’administration en fonction de CCARDESA est en voie d’être remplacé par un nouveau Conseil.  Au cours de cette phase de transition, environ sept membres du Conseil d’administration actuel dont la Présidente, Dr Catherine Mungoma, qui rend des services louables à l’entité d’Afrique australe depuis 2017, seront remplacés par de nouveaux membres.  Dr Castro Camadara succède à Dr Mungoma comme nouveau Président du Conseil d’administration.

Dr Camadara a commencé sa carrière en milieu universitaire et dans la recherche à l’université Agostinho Neto en Angola où pendant 14 ans il a été Professeur et Vice-recteur du Centre universitaire de Huambo. Il a également coordonné le Programme national Légumineuses du CGIAR-SADC. Il membre fondateur du premier Conseil national de recherche de l’Angola et a travaillé comme conseiller auprès du ministre de l’Agriculture pendant plus d’un an. Il est également l’un des membres fondateurs de l’ADRA (une ONG angolaise qui se consacre au développement rural et à l’environnement). Il était pendant quelque temps consultant indépendant travaillant notamment pour l’Union européenne, la Banque mondiale, des ONG internationales et le gouvernement avant de rejoindre la FAO.

Dr Castro Camadara a travaillé à la FAO pendant plus de dix-sept comme Représentant de l’organisation dans divers pays, gérant des équipes multidisciplinaires et des portefeuilles nationaux et régionaux importants couvrant l’agriculture, l’élevage, la pêche, les forêts, l’environnement et le développement rural en général.

Lorsqu’il était en poste à Addis Abeba en Ethiopie, il était coordinateur sous-régional pour l’Afrique de l’Est chargé de coordonner huit pays et représentait également la FAO à l’Union africaine et à l’UNECA. Il est de retour en Angola et fournit des services de consultation et intervient dans le secteur agroalimentaire.

Share

Leave A Comment