L’État d’Abia va adopter l’Agenda scientifique et soutenir 150 jeunes dans le cadre du programme ARIFA

G-D: Dr. Yemi Akinbamijo; Executive Director, FARA, Dr. Okezie Ikpeazu; Executive Governor, Abia State, Mr. Endi Ezengwa; Coordinator, Education for Employment

L’État d’Abia s’est engagé à adopter l’Agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique (S3A) du FARA dans le cadre du Programme d’autonomisation globale en vue de l’amélioration des moyens d’existence (HELP), un modèle holistique fondé sur un partenariat mondial avec pour objectif d’améliorer les conditions de vie en s’appuyant sur la coopération Sud-Sud et triangulaire (CSST).  C’est ce qu’a indiqué le Dr. Okezie Ikpeazu, Gouverneur de l’État d’Abia le 24 septembre 2019 lorsque le Dr Yemi Akinbamijo, Directeur exécutif du FARA a effectué une visite officielle à Umuahia, capitale de l’État d’Abia.

Le FARA a au cours de la réunion proposé les services de son réseau d’experts pour appuyer les efforts déployés par l’État en vue de transformer et de diversifier son économie en utilisant la trajectoire de l’innovation à l’impact et en tirant parti du potentiel entrepreneurial de l’État. Un document de stratégie élaboré par le FARA et intitulé « Abia Agripreneurs » (les entrepreneurs agricoles d’Abia), dans lequel la priorité est accordée à des produits stratégiques (manioc, ugwu (Telfairia occidentalis, courge cannelée), tomate, banane plantain et volaille) dans le cadre de l’élaboration d’un plan d’action aligné sur le programme HELP, a été remis au Dr Ikpeazu. Ce dernier a remercié le FARA et s’est engagé à fournir l’appui nécessaire à la mise en œuvre du plan. La stratégie devrait permettre d’introduire le projet dénommé New Cassava for Economic Development in Abia State (NCEDA) et d’appuyer, dans le cadre de ARIFA, un programme du FARA destiné à renforcer les capacités, la formation d’au moins 150 jeunes de l’État d’Abia au cours des trois prochaines années.

M. Endi Ezengwa, Coordinateur de l’initiative Education for Employment (E4E, éducation pour l’emploi) a remercié le FARA et s’est réjoui de la possibilité d’établir un partenariat avec ce dernier. Il a précisé que l’État accueillait le plus grand marché du bétail au Nigeria. Le partenariat est également l’un des moyens par lequel les principales activités en matière de recherche agricole pour le développement (AR4D), telles que présentées dans le document, pourraient être mises en œuvre.

Share

Leave A Comment