Le PARI et le FARA entame des activités de recherche en vue de stimuler l’innovation dans le secteur de l’élevage

12/10/2017NAIROBI – Le Programme d’appui à la recherche pour l’innovation agricole (PARI) et le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) ont commencé une recherche-action visant à stimuler l’innovation dans la chaîne de valeur de l’élevage.

Pour assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable en Afrique, l’élevage en tant que source précieuse de protéines revêt une importance capitale.  Le secteur de l’élevage représente une part non négligeable des moyens d’existence agricoles et occupe une place importante dans le système de production agricole en Afrique. L’Afrique aurait besoin d’accroître la productivité du secteur de l’élevage pour faire face à une demande alimentaire et nutritionnelle sans cesse croissante et pourtant un mouvement social, qui prône une réduction de la production animale en raison de son empreinte carbone et de son impact sur le changement climatique, émerge.

Compte tenu de ce qui précède, le PARI a mis en place un pôle de recherche sur l’élevage dans le but de procéder à une enquête intellectuelle qui permettrait de produire des informations en vue de définir l’orientation des politiques et des investissements pour une mise à l’échelle des innovations durables.  Le pôle de recherche est actuellement co-dirigé par ZEF et le FARA et la mise en œuvre est assurée par les principales organisations de recherche au Bénin (INRAB), au Mali (IER), au Kenya (KALRO) et en Ethiopie (ILRI). Le consortium AGRODEP, facilité par l’IFPRI, adhère au pôle de recherche en vue de générer une typologie des modèles d’élevage dans les différents pays.

La réunion de lancement du pôle de recherche sur l’élevage s’est tenue du 7 au 8 octobre 2019 au siège de KALRO à Nairobi. Dans son allocution d’ouverture, Dr Felister Makini, Directeur général adjoint de KALRO a souligné la nécessité de rassembler les produits du savoir en vue de stimuler le secteur de l’élevage sur le continent. Dr Wole Fatunbi, qui représentait le FARA, a réaffirmé la volonté de l’instance continentale de coordination de la recherche de s’assurer que le secteur de l’élevage est bien géré sur le continent en s’appuyant sur la recherche.  Dr Carlos Sere, ancien Directeur général de l’ILRI, expert en élevage et consultant à ZEF s’est déclaré convaincu que le pôle de recherche présentera ses premiers résultats au début de l’année 2020.

 

Share

Leave A Comment