LES ÉQUIPES DE COMMUNICATION DU PROJET CAADP XP4 DÉCIDENT DES ACTIONS À MENER CONJOINTEMENT

Les spécialistes de la communication des institutions chargées de l’exécution du projet CAADP XP4 ont commencé à mettre en place un plan de collaboration en vue de la mise en œuvre de la stratégie de visibilité et de communication du projet.

Le CAADP-XP4 vise à renforcer les organisations de mise en œuvre pour qu’elles puissent aider collectivement les pays africains à contribuer à l’obtention des résultats attendus du PDDAA grâce à des partenariats régionaux et internationaux, la production et l’échange de connaissances agricoles pertinentes vis à vis du climat, une communication efficace, le suivi et l’évaluation, la promotion et l’utilisation efficace de la science, des connaissances et de l’innovation.

Au cours de la réunion consultative d’une durée de deux jours, les spécialistes de la communication des organisations chargées de l’exécution du projet CAADP XP4 (FARA, AFASS, ASARECA, CCARDESA et CORAF) se sont familiarisés avec les volets techniques du projet. Ils ont également acquis une meilleure connaissance des attentes en matière de communication et de visibilité du projet.

L’équipe a également élaboré une stratégie commune de communication et de visibilité qui permettra de garantir la cohérence et une harmonisation de la coordination et de la diffusion, du suivi et de l’évaluation de la communication et de la visibilité du projet CAADP XP4. Un plan d’action commun pour la mise en œuvre de la stratégie de communication et de visibilité du CAADP XP4, dans lequel les domaines qui présentent un intérêt commun dans les différents plans de travail en matière de communication et de visibilité des organisations ont été définis, a également été élaboré.

L’AFAAS, l’ASARECA, le CCARDESA, le CORAF et le FARA mettent conjointement en œuvre le projet CAADP-XP4. Le projet, d’une durée de quatre ans (2019-2023), vise à renforcer ces institutions pour qu’elles puissent s’acquitter de leurs mandats. Il est soutenu financièrement par l’Union européenne (UE) et géré par le Fonds international de développement agricole.

Share

Leave A Comment