Selon le FARA, l’Afrique doit investir dans sa jeunesse en vue de transformer l’agriculture sur le continent

Le Directeur exécutif du Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA), Dr Yemi Akinbamijo, a appelé une nouvelle fois les dirigeants africains à investir dans l’avenir des jeunes et dans la technologie en vue de protéger les systèmes alimentaires et la nutrition sur le continent.

Le Directeur exécutif, qui s’exprimait lors d’une conférence trimestrielle organisée par la Première Université technique, Ibadan au Nigéria, a déploré l’apparent manque de préparation de l’Afrique pour l’explosion démographique de sa jeunesse. Il a laissé entendre que les jeunes en Afrique avaient des brillantes idées qui devaient être exploitées et consolidées sous une direction avisée en vue d’assurer la viabilité du système de production alimentaire.

« Ne pas soutenir, orienter et encourager les jeunes aura pour effet de compromettre l’avenir » a-t-il affirmé.

Dr Akinbamijo a également mis en exergue l’importance que revêt l’intégration de la science dans l’agriculture en vue de susciter des changements positifs.

« Les données scientifiques sont nécessaires pour donner une impulsion à l’innovation et apporter des changements positifs » a-t-il ajouté.

Le Directeur exécutif a indiqué que pour rattraper son retard par rapport au reste du monde, l’Afrique devait accélérer le rythme de création de nouvelles technologies.

Il a évoqué les investissements des pays tels que la Chine et a encouragé les dirigeants africains à s’inspirer de ces exemples en vue de permettre au continent de rattraper son retard.

Le FARA  et le Fonds d’affectation spéciale pour l’enseignement supérieur au Nigeria (TetFund) se sont associés dans le cadre de l’initiative du FARA intitulé Bourse de recherche et d’innovation en agriculture pour l’Afrique (ARIFA) en vue de parrainer au moins  20 jeunes membres du personnel enseignant de l’Université de Lagos pour leur permettre de poursuivre des études de troisième cycle en recherche agricole pour le développement dans le cadre d’une Coopération Sud-Sud et triangulaire. Le programme ARIFA vise à former une nouvelle génération de travailleurs aptes à réformer le secteur de l’agroalimentaire africain afin de constituer le facteur de changement nécessaire pour une transformation rapide de l’agriculture au cours de la prochaine décennie. Les candidats sélectionnés poursuivront des programmes de doctorat et de master à l’Université fédérale de Viçosa (UFV) au Brésil.

Share

Leave A Comment