Le programme ARIFA cité comme exemple de bonne pratique par le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud (UNOSSC)

Le programme de Bourse de recherche et d’innovation en agriculture pour l’Afrique (ARIFA), un projet phare du FARA, a été cité comme exemple de bonne pratique par le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud (UNOSSC). Dans une publication intitulée « Good Practices in South-South and Triangular Cooperation in the Context of Food Security (Bonnes pratiques en matière de coopération Sud-Sud et triangulaire pour la sécurité alimentaire) », le programme ARIFA figure parmi les plus de 40 bonnes pratiques agricoles relatives à la sécurité alimentaire considérées par l’UNOSSC comme illustrant les principes fondamentaux de la coopération Sud-Sud  et triangulaire (CSST) qui permet de relever les défis de développement en apportant des résultats concrets.

Le lancement de la publication a eu lieu dans le cadre de l’édition 2020 du Forum Brésil-Afrique, accueillie par l’Institut Brésil Afrique (IBRAF), qui a attiré des participants venus du monde entier.

Le Directeur exécutif du FARA, Dr Yemi Akinbamijo, a remercié l’UNOSSC et l’IBRAF d’avoir reconnu les efforts déployés par le FARA dans le cadre du CSST. Dr Abdulrazak Ibrahim, Coordinateur de l’ARIFA au FARA, parlant au nom du Directeur exécutif a indiqué que le programme établissait de nouvelles règles de jeu pour le paysage de l’AR4D parce qu’il tirait parti du pouvoir de la science, de la technologie et de l’innovation dans les pays du Sud pour renforcer la capacité de l’Afrique à innover en utilisant l’approche multipartite adoptée pour les systèmes d’innovation. L’approche adoptée pour l’ARIFA aide les bénéficiaires à mettre en place des plateformes d’innovation dans leurs pays d’origine à la fin de leur formation.  Le programme ARIFA qui est conçu pour permettre de remodeler la pédagogie et améliorer les moyens d’existence grâce à une formation fournie par des pays tels que le Brésil, la Chine, Cuba, l’Inde etc., vise à former au moins 5 000 praticiens de l’AR4D qui constitueront l’ADN du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA) en vue de relever les défis de l’alimentation et de la nutrition sur le continent au cours des dix prochaines années.

Cette reconnaissance permet au programme ARIFA de joindre la liste des bonnes pratiques en matière de CSST sur la Galaxie Sud-Sud de l’UNOSSC, un outil de gestion des connaissances accessible à l’échelle mondiale.

Le programme était à ses débuts en 2019 lorsque le FARA avait demandé de l’inclure dans la publication. Il a depuis lors évolué et a été couronné de succès notamment pour ce qui est du partenariat entre l’Université fédérale de Viçosa (UFV) et le Fonds d’affectation spéciale pour l’enseignement supérieur (TETFund) du Nigeria.  Le partenariat FARA-UFV-TETFund apporte actuellement son appui à la formation d’au moins 120 Nigérians.

Selon l’UNOSSC, les bonnes pratiques recensées dans l’édition de cette année sont également pertinentes dans la crise sanitaire globale sans précédent déclenchée par la pandémie de COVID-19. En ce qui concerne le programme ARIFA, la création de centres virtuels de formation et d’innovation (VTrain Hub en anglais), où les candidats reçoivent une formation virtuelle, représente une excellente solution qui peut être appliquée à grande échelle sur tout le continent.

Pour plus d’informations sur le programme ARIFA, veuillez contacter : Dr Abdulrazak Ibrahim aibrahim@faraafrica.org

Ou visitez www.faraafrica.org

Share

Leave A Comment